top of page

Portrait sensible #9 Y-Lan, artiste en lettering

Ralentissez, et prenez le temps de savourer chaque lettre que votre main trace délicatement sur le papier. À travers le portrait sensible d'Y-Lan, je vous propose de partir à la découverte du "Lettering", une pratique alliant écriture, dessin et pleine conscience.


Belle découverte et merci encore, Y-Lan, pour tes mots :)

Son insta : @letteringcreatif Son site : https://letteringcreatif.com/y-lan/


____________


Hello Y-Lan, Pour commencer, peux-tu nous parler un peu de toi pour que nous apprenions à mieux te connaître ?

Je suis artiste, maman, femme créative, curieuse et sur un long chemin d’apprentissage de 1001 belles choses (je suis déjà passée - et j’y repasse régulièrement selon mes envies - par la photo, la danse (orientale, africaine, modern jazz, hip-hop, claquettes…), la musique (derbouka, chant, cajon, guitare, piano, gospel, jazz), la lecture, le théâtre (en mode lecture pas comme comédienne… pour le moment), la cuisine, le jardinage, la permaculture, l’autonomie, le dessin, les manges, les voyages, les langues…


Pour résumer, je pense que ce qui me motive le plus dans la vie (à côté de ma vie de famille), c’est l’apprentissage et la transmission. J’adore aussi rencontrer du monde. Je me passionne facilement et je retransmets tout aussi facilement et avec un grand plaisir.

J’ai assumé ma facette artistique sur le tard. Avant, je considérais vraiment toutes mes pratiques créatives comme des loisirs. J’ai eu un parcours guidé par l’injonction de trouver un « travail sérieux ». Après une Ecole de Commerce, j’ai enchaîné une carrière de chef de projets dans des grands groupes. Je n’avais même pas envisagé la possibilité qu’il puisse en être autrement. Mais quand on commence à changer, cela entraîne pas mal de choses, comme un effet domino. Ainsi, un autre gros changement récent pour moi, c’est la reconnexion avec la nature. C’est vraiment quelque chose d’incroyable car j’ai toujours pensé être une vraie citadine (je suis fascinée par les grandes villes, Paris, Londres, New York, Tokyo…) et je viens de déménager en famille dans un village en Mayenne. Ce changement de direction, que je n’avais pas vraiment prévu, me fascine complètement. Je me sens comme une enfant qui voit la vie d’un regard neuf. Merci aux personnes que j’ai croisées ayant permis cela !

Tu es artiste spécialisée en Lettering, peux-tu nous parler de cette pratique ? Quelle est l'histoire de ta rencontre avec cette technique et pourquoi as-tu décidé d'en faire ton métier ?

J’ai découvert le lettering assez tardivement, vers 2017, en m’amusant à créer mon Bullet Journal (un agenda personnalisé qui est aussi carnet d’organisation de vie et de développement personnel). Lettering et Bullet Journal ont été une révélation ! Je suis autodidacte et j’apprends encore. De ce que j’en sais et de ce que j’ai lu, le lettering viendrait des US et des peintres en lettre de la fin du 19e. Je n’ai pas décidé d’en faire mon métier dès ma découverte de cette pratique. Tout est parti de mon blog

Lettering Créatif. Je venais d’acheter une formation en ligne de blogging (Blogueur Pro d’Olivier Roland) et je cherchais le sujet de mon blog. Cela aurait pu être n’importe lequel des thèmes cités plus haut (dans mes très nombreuses passions). J’avais 3 shortlistés : Musique, photo ou lettering… Je vous laisse deviner mon choix !


Depuis, je m’intéresse à d’autres pratiques très proches : calligraphie, typographie, graphs/tags (streetart), etc. J’ai encore de quoi explorer !!!


De mon côté, je pratique plutôt un lettering « artistique » et « libre », je ne me dirige pas trop vers du lettering « commercial » type logo, affiche (pour l’instant en tout cas, car cela m’intéresse aussi… mais pour plus tard je pense). Je m’intéresse aussi plutôt au « handlettering » donc fait à la main. J’en fais quand même un peu sur iPad, je trouve cela pratique et ouvre d’autres perspectives créatives.


La partie « sign painting » m’intéresse aussi : les lettrages sur les murs, pour des enseignes, des vitrines. En fait, je découvre de nouvelles branches presque tous les jours !


Je me suis aussi mise au sketchnoting, la prise de note dessinée, qui mêle dessin (type doodles/picto) et le lettrage.


Je me rends compte que j’utilise beaucoup de termes techniques dans cette partie, j’espère que je n’ai pas perdu la moitié des lecteurs !!! Je travaille un glossaire pour mon blog mais il n’est pas terminé !!!




Quelle est ta vision du lettering ? Est-ce de l'écriture ? Du dessin ? De la méditation ? Un peu tout ça à la fois ? Y-a-t-il des règles à respecter pour faire du lettering ou est-ce une pratique plutôt libre ?

Ce que j’aime dans le lettering, c’est le fait d’écrire et dessiner. J’aime le fait de tracer, de mettre des couleurs, et, pour le reste, c’est assez libre. Pour autant, je ne suis pas très adepte de l’art intuitif et j’aime la(les) technique(s). Quand je transmets le lettering, j’aime à la fois transmettre règles et liberté. La partie zen et méditative de la pratique m’intéresse aussi mais ce n’était pas ce que je cherchais à la base, c’est quelque chose que j’ai ressenti/compris après coup. Je suis à la fois calme et nerveuse donc cela apporte une forme d’équilibre à mon quotidien. J’aime aussi l’aspect pratique et logistique : le fait de pouvoir pratiquer n’importe où avec un matériel assez minimaliste. Tant que j’ai un carnet et un crayon sur moi, je peux pratiquer. Mais j’aime aussi tout le matériel lié à l’écriture et à la papeterie, au mondes des Beaux-Arts. Mais je ne me sens jamais obligée d’avoir tel ou tel matériel. Si je suis dans mon atelier, j’ai accès à beaucoup de choses mais si je suis en vadrouille, je peux quand même pratiquer.


Même si ma découverte du lettering est tardive, je me rends compte aujourd’hui à quel point elle est nourrit de mes autres pratiques artistiques : chant et danse pour le rythme, photo pour le cadrage, dessin pour le tracé, voyages pour l’inspiration, théâtre pour le goût des textes, etc.



Tu as créé le "club lettering créatif ". Peux-tu nous en dire un peu plus ?

Le Club Lettering Créatif n’est pas ma seule offre mais c’est mon chouchou. J’aime créer et transmettre. J’aime connaître mes élèves et échanger avec eux.


Les cours du Club touche la francophonie entière, je ne me sens pas bornée par des frontières car il s’agit de cours en ligne. Je publie régulièrement chaque mois et j’ai des lives chaque mois avec mes élèves. Cela nourrit le contenu. Je ne manque pas d’inspiration, je crée par plaisir pour ce cours. Je sais que j’ai le temps de développer. Je suis parfois plus frustrée dans mes cours d’initiation au brushlettering (cours présentiel ou en ligne mais en « one shot »).


Je veux voir les élèves pratiquer, progresser sur le long court.


Mon ambition est que ce programme contienne toutes mes connaissances, que je puisse former des débutants qui, s’ils le souhaitent, se lanceraient en professionnels dans le domaine (d’ailleurs, j’ai un accompagnement individuel sur le sujet, qui reste assez confidentiel, j’en parle peu et c’est sur candidature uniquement)


Cela me va que certains élèves entrent dans le Club 1 ou 2 mois quand d’autres s’y sentent bien depuis plusieurs années ! Ils peuvent aussi choisir d’y entrer un temps, de s’arrêter puis revenir. Tout est possible puisqu’on s’inscrit au mois ou à l’année.


Une chose sur laquelle j’aimerais progresser dans la logique du Club, c’est permettre aux élèves de se connaître entre eux. Bien sûr, on se voit dans les lives mais, déjà, tout le monde n’est pas forcément dispo (beaucoup les regardent en replay) et je n’ai pas vraiment réussi à favoriser les échanges entre élèves. On a un groupe Facebook privé pour le Club mais je pense que c’est à moi d’insuffler plus d’interactions.


Si cela vous dit, rejoignez-nous !!!




Les mots et/ou phrases choisies ont-elles une importance dans le lettering à tes yeux ? Et les couleurs ?

Oui, bien sûr, les mots et les couleurs ont une grande importance. J’adore voir pourquoi les élèves viennent me voir et apprendre. C’est souvent qu’ils ont en tête une phrase à écrire, un cadeau à faire (les occasions d’écrire sont nombreuses : cartes, fêtes, événements, etc) Certaines phrases sont vraiment très fortes et je comprends qu’on veuille les mettre en valeur par le lettering. Rien n’est anodin dans le choix de cette discipline. Les couleurs ont également une force, une signification, une énergie propres.

Les couleurs me fascinent, je suis capable d’acheter de nouveaux feutres ou des vernis ou des palettes de maquillage… rien que pour admirer les couleurs. J’ai d’ailleurs une garde-robe TRES colorée.


De mon côté, j’ai tendance à choisir des phrases issues du développement personnel (j’ai beaucoup travaillé sur moi quand j’ai lancé ma boîte, j’ai aussi fait un bilan de compétences en 2017) ou de la spiritualité. J’aime aussi les messages militants même si je n’ai pas encore complètement choisi mes combats. Je pioche aussi dans mes lectures. J’écris le plus souvent possible dans ma langue maternelle, le français ou, si je cite quelqu’un, dans la langue originale de la personne. Mais si je peux, c’est vraiment le français que je privilégie car je trouve qu’on voit surtout des letterings en anglais. J’adore aller en voir dans d’autres langues (en Allemagne, le lettering a beaucoup de succès et l’allemand est ma première langue à l’école). Plus récemment, j’ai commencé un travail autour de textes que j’ai écrits pour des chansons (de l’époque où j’avais un groupe de musique). Ce travail est encore en cours et n’est pas publiés sur mes réseaux sociaux. Je ne sais d’ailleurs pas s’il a vocation à l’être… Affaire à suivre.




Je crois savoir que tu es une grande amoureuse de papeterie. Que représente un carnet pour toi ? Quel rapport entretiens-tu avec cet objet ?

Les carnets et moi, une grande histoire d’amour !!! J’en ai depuis toute petite et je ne peux même pas tous les garder (rien que dans mon bureau, j’en ai une centaine, j’ai préféré arrêter de les compter au bout d’un moment). J’aime tous les carnets, toutes les tailles, toutes les formes, tous les grammages de papier, toutes les épaisseurs, avec des feuilles blanches ou des feuilles de couleurs. J’ai des usages très différents. Lettering bien sûr mais aussi prise de notes, croquis, brouillon, peinture, carnets de voyages, sketchnoting, Bullet Journal, etc.


A une époque, j’en achetais systématiquement en voyage ou quand je visitais une expo (je me suis un peu calmée depuis vu ma collection…) J’ai donc également un attachement sentimental lié au souvenir de ces visites.


Avant, je les choisissais surtout par rapport à la couverture, à l’esthétique. Maintenant, je fais plus attention à la qualité du papier également. Cela reste un achat plaisir et assez spontané. Depuis que je suis artiste, j’ai aussi de plus en plus de contacts avec des personnes qui fabriquent des carnets et m’en offrent à tester. En bref, j’ai du stock lol.


Je n’ai jamais remplacé mes carnets par des outils digitaux (malgré de très nombreux essais lol !) J’aime aussi le côté tactile du papier et du stylo. Mon amour des carnets va de paire avec mon amour des outils d’écriture : crayon, stylo, feutre, etc.



Veux-tu nous parler de l'un d'eux en particulier ?

Ce serait compliqué mais mon préféré, en termes d’usage, reste celui qui se rapproche du journal intime (on dit « journaling » aujourd’hui parfois) car j’ai énormément besoin d’écrire pour décharger mon cerveau. Ce ne sont pas des textes que je relis (même si cela m’arrive parfois, en particulier, plusieurs années plus tard). J’ai tenté des versions informatiques mais cela ne me convenait pas. Disons que ce ne sont pas les mêmes utilisations (car, curieusement, je suis quand même fan de certains logiciels, en particulier les tableurs).


Une particularité : depuis que je fais du Bullet Journal, je construis systématiquement un index dans mes carnets, même ceux qui ne sont pas de BuJo, cela m’aide à m’y retrouver ! Ou au minimum, je les date (car j’ai retrouvé de vieux carnets sans date et c’est frustrant de ne pas savoir à quelle époque de ma vie ils se réfèrent).




Aurais-tu un conseil à donner aux personnes souhaitant expérimenter le

lettering ?

Pour expérimenter le lettering, je conseille tout simplement mes contenus sur le web : avec mon blog et ma chaîne Youtube, des centaines de tutoriels sont disponibles. Et bien sûr des conseils sur le matériel pour débuter. Ensuite, mes cours


J’adore aussi les cours en ligne ainsi que les livres. Les stages intensifs sont aussi de bons moyens de progresser, de rencontrer d’autres passionnés.


Si En Corymbe pouvait créer le carnet idéal pour toi, a quoi ressemblerait-il ?

Je ne sais pas s’il y a un carnet idéal (comme quand on me demande quel est mon feutre idéal) car j’aime vraiment changer de taille, de papier selon mes besoins. Mais mes carnets préférés sont quand même les A5 avec si possible un papier assez épais pour supporter plusieurs couches de feutres. Peut-être un carnet qui alternerait les types de papier pour pratiquer plusieurs choses dans le même. J’aimerais beaucoup un carnet « éthique et écolo » mais j’ai du mal à trouver du papier recyclé qui me convienne (par rapport à mon usage des feutres ou de la peinture par exemple). Je ne désespère pas de

trouver.


Retrouvez Y-Lan sur : Son insta : @letteringcreatif Son site : https://letteringcreatif.com/y-lan/

Pour trouver un carnet, cliquez ici


MERCI pour votre lecture et à bientôt pour un nouveau portrait sensible !

31 vues

Posts similaires

Voir tout
bottom of page